Symptômes

Ils sont identiques pour les deux maladies :

  • L’oiseau a une respiration bruyante sans être enrhumé
  • Il ouvre souvent son bec et semble perdre son souffle ou vouloir cracher un corps étranger sans succès.

Il faut toujours commencer par traiter l’acariase respiratoire avant de soupçonner la mycoplasmose.

Traitements de l’acariase respiratoire

Au choix, suivant les possibilités (ne pas associer plusieurs traitements contre l’acariase)

1ère méthode

Mélanger à 100g de graines très légèrement huilées 2 grammes d’une poudre contenant du carbaryl à 5% par exemple Poutic des laboratoires Ornis, Carbyl des laboratoires Thekan, Océnet des laboratoires Oce Virbac.

La solution que je trouve la plus pratique pour huiler les graines est la suivante :

  1. Mettre une goutte d’huile de tournesol sur la paume des mains bien lavées et séchées, puis en malaxant dans ses mains les 100g de graines, on les huile uniformément et sans excès.
  2. Verser les 2 grammes de poudre au carbaryl 5% et malaxer de nouveau pour en imprégner la surface huilée des graines.
  3. Donner ce mélange de graines aux oiseaux pendant 2 jours avec de l’eau fraîche pour la boisson.

2ème méthode

Déposer sur la membrane alaire ou la peau de la nuque de l’oiseau, une goutte d’un produit contenant environ 1% d’Ivermectine

3ème méthode

Recouvrir entièrement la cage d’un tissu. Vaporiser dans la cage, pendant 5 secondes, une bombe insecticide spéciale « Oiseaux ». Par exemple Séribombe ou Aca Respir, vendues en animalerie. Ne pas se servir d’un insecticide en bombe habituellement utilisé dans les habitations. Laisser agir environ 10 minutes, pas plus. Recommencer tous les 4 jours, au total 5 traitements. Ce traitement est répété, afin de détruire toutes les générations des acariens, même si l’oiseau semble guéri.

Ne pas mélanger les traitements anti-acariens entre eux (par exemple carbaryl + bombe).



Si aucune amélioration n’est constatée après le traitement de l’acariase respiratoire, on peut soupçonner la : Mycoplasmose

La Mycoplasmose est également une des causes importante de troubles respiratoires chez les canaris adultes. On peut la confondre avec l'acariase respiratoire. La tylosine est particulièrement efficace. C'est une maladie peu contagieuse, à évolution lente. Elle peut se transmettre aux oisillons par les parents qui en sont atteints au moment de la becquée. Elle est due à une bactérie le mycoplasme.

Le Tylan (tylosine) est un antibiotique du groupe des macrolides et c'est un produit utilisé principalement pour traiter les maladies respiratoires, pour son action sur les mycoplasmes. La dose à donner dans l'eau de boisson est pour les canaris de 0,5 gramme/litre d'eau que vous pouvez conserver au frigo pendant 3 jours. Maintenant pour un oiseau, vous pouvez en préparer un peu moins. Par exemple 1/2 litre d'eau avec 0,25g de TYLAN. Ainsi comme vous devez recommencer ta préparation après 4 jours, vous aurez moins de gaspillage (c’est ce que je fais habituellement). D'autres pourront dire qu'il en faut 1 gramme par litre sans tenir compte du poids de l'oiseau et dans ton cas un canari ne pèse que 20 à 25 grammes.

Le contenu de l’abreuvoir doit être renouvelé chaque jour.

Cependant, le traitement est long puisqu'il doit être administré pendant quatre semaines entrecoupées chacune d'une semaine avec uniquement eau pure et vitamines. On peut se passer d'un probiotique car le Tylan a très peu d'effet secondaire et ne détruit par la flore intestinale.

Donc une semaine Tylan, une semaine eau pure et vitamines, une semaine Tylan, et ainsi de suite jusqu'à avoir quatre semaines de Tylan.

Une astuce : Pour obtenir 0,25g de Tylan, remplir une dosette (rase) de 1g que l’on peut trouver dans les flacons de vitamines Orlux ou Nekton et verser le contenu sur une feuille de papier blanc. Ensuite avec une lame de couteau, faire 4 parts égales

A conserver dans un flacon hermétique, dans un endroit sec et à l’abri de la lumière.

Article réalisé par Georges Buonomano