Tu veux monter ou descendre la page ?

Canariculture › Pièce d'élevage

Réalisation d'une nouvelle pièce d'elevage, avancement étape par étape

Fil des billets

mardi, novembre 9 2010

Nouvelles batteries d'élevage

J'ai modifié ma pièce d'élevage en enlevant les volières intérieures (pour l'instant) et y placer de nouvelles batteries d'élevage. Désormais, j'ai à ma disposition, 108 cages d'élevage de 40 x 40 x 30 et 4 grandes cages de sevrage. J'ai apporté les modifications aux batteries comme aux précédentes, en y plaçant une grille en métal comme fond de cage.

piece_elevage_9_novembre_2010_1.jpg

piece_elevage_9_novembre_2010_2.jpg

piece_elevage_9_novembre_2010_3.jpg

piece_elevage_9_novembre_2010_4.jpg

piece_elevage_9_novembre_2010_5.jpg

piece_elevage_9_novembre_2010_6.jpg

piece_elevage_9_novembre_2010_7.jpg

piece_elevage_9_novembre_2010_8.jpg

piece_elevage_9_novembre_2010_9.jpg

piece_elevage_9_novembre_2010_10.jpg

piece_elevage_9_novembre_2010_11.jpg

samedi, mai 8 2010

Au Paradis des Canaris - Mes installations

Passionné depuis ma plus tendre enfance par la canariculture, j’espère via ma plume vous donner des ailes à la lecture de mon article. De nationalité belge et du haut de mes 25 ans, j’ai toujours été bercé par mon grand-père et mon père aux chants merveilleux des canaris. Cette passion a réellement pris forme suite à une élocution présentée à l’école devant mes camarades de 6ème primaire à l’âge de 12 ans, qui à l’époque avait surpris plus d’un.

Le 11 novembre 1999, je mis en ligne les premières pages d’Au Paradis des Canaris sur Internet. Au fil du temps, cette passion n’a cessé de grandir, mais mes parents ne voulaient plus d’oiseaux à la maison, car mon père abandonna l’élevage des canaris en 1998. Jusqu’au jour ou l’envie a pris le dessus et vers la fin de l’année 2005, un éleveur de canaris de postures m’offrit mon premier couple de Glosters. Et puis voilà, comme on dit : « On commence avec un couple et… », vous connaissez la suite.

En 2006 et 2007, je mis en pratique les conseils de nombreux éleveurs glanés sur le monde du Web mais aussi lors de manifestations ornithologiques. Il est important de dissocier les conseils et astuces de chacun pour se forger sa propre opinion sur l’élevage des canaris.

Pendant ce laps de temps, j’occupais une ancienne annexe qui servait aussi de remises pour les outils de jardin, les dimensions de la pièce était respectivement de 2m sur 2m50, ce qui était très limité. Mes parents voulurent entreprendre des travaux pour rénover ce vieux bâtiment et permettre à mon père de réaliser sa nouvelle pièce d’élevage destinée à ses psittacidés. Comme quoi, la passion ne nous quitte jamais. De ce fait, deux possibilités se présentaient à moi, soit tout abandonné ou réaliser ma propre pièce d’élevage. Bien sur, j’ai choisi la deuxième option. Désormais vous en savez un peu plus sur moi, je vais vous présenter en détails ma deuxième ‘’maison’’, de sa conception à maintenant.

L’idée de réaliser une pièce d’élevage à ma façon m’enchantait énormément malgré les quelques déboires. Après avoir choisi l’emplacement de cette nouvelle pièce sur le terrain appartenant à mes parents, j’entrepris avec mon père l’abattage et le dessouchage des sapins présents, quel amusement…

Etant donné que le terrain est en pente, nous avons eu recours à une pelleteuse de 5,5 T pour retirer l’équivalent de 3 camions de terre. Début mai 2008, la dalle en béton est coulée, elle a une superficie de pratiquement 50m², avec une profondeur de 20cm. L’assemblage du chalet fut assez facile et rapide, de plus, j’ai préalablement traité le bois sur toute sa surface, rainures comprises avec de la lasure et à ce titre plus de 20 litres ont été nécessaire. Après avoir terminé le chalet, le sol a été carrelé à l’intérieur y compris dans l’annexe pour faciliter l’entretien.

Dans l’annexe, à droite du chalet, je range le matériel nécessaire lors des expositions ou autres. 1.jpg

Les deux volières extérieures équipées d’un sas de sécurité. 2.jpg

La grande volière en coin. 3.jpg

Sanitaire

L’erreur que j’ai pu commettre, c’est l’oubli de l’évacuation des eaux usées. Lors du coffrage pour le béton, j’aurais du placer un tuyau d’évacuation, mais je n’ai pas eu d’autre choix que de mettre cette évacuation semi-apparente, une fois l’erreur commise. Concernant l’arrivée d’eau, je ne regrette pas d’y avoir installé l’eau chaude, car le nettoyage du matériel en saison froide, dans une eau glacée, ce n’est pas la joie.

Électricité

Pour éviter des soucis, j’ai installé un disjoncteur de 20A à l’intérieur du chalet. L’équipement électrique est un point à ne pas négliger, il est important de prendre ses dispositions concernant le nombre de prises. A titre d’exemple, vous aurez peut être besoin d’une alarme, un dimmer, un aspirateur, un purificateur d’air, un ioniseur, un diffuseur d’huiles essentielles, une radio, un humidificateur ou un déshumidificateur, etc.

Le chalet est équipé d’une alarme. 8.jpg

Configuration de la pièce d’élevage

Elle est composée de 3 volières intérieures modulables, deux de 1m sur 1m60 et une de 1m40 sur 1m60. Dans ces volières, j’ai placé 240 perchoirs anti-picage pour la simple raison que l’on compte généralement 2 perchoirs par oiseau. Le sol des volières est recouvert de copeaux de hêtre (numéro 6). Les canaris ont la possibilité de se rendre à l’extérieur d’avril à octobre et de bénéficier des deux volières aux dimensions suivantes, une de 3m50 sur 1m20 et l’autre de 9m50 sur 1m20. Ces deux grandes volières disposent de brumisateurs (type Gardena) reliés à un programmateur pour rafraichir les oiseaux lors de la saison estivale.

Les accessoires sont stockés dans de grandes boites en plastique. 9.jpg

Au nombre de 60, les batteries d’élevage sont utilisées lors de la reproduction et de la préparation aux expositions. Au départ, elles disposaient de tiroirs comme fond de cage, mais j’ai remplacé ceux-ci par des grilles (caillebotis), pour éviter tout contact des oiseaux avec leurs fientes et ainsi limiter le risque de maladies. Pour faciliter le nettoyage en dessous de ces grilles, je dispose 3 feuilles de papier qui sert normalement à l’emballage des cornets de frites. Ces feuilles sont absorbantes et aux dimensions des batteries. J’ai opté pour l’utilisation de perchoirs en plastique et d’abreuvoirs anti-algue (bleutés).

Pour sexer facilement les oiseaux par leur chant, je les place individuellement par cage. 11.jpg

Une étagère spécialement prévue pour le stockage des médicaments et soins se situe dans le coin du chalet. 12.jpg

Luminosité / Température / Hygrométrie / Traitement de l’air

Les canaris sont élevés à la lumière artificielle à l’aide d’un dimmer relié à deux ampoules incandescentes (simulation du lever et coucher du soleil) et à 3 néons (lumière du jour). Cet appareil a toute son utilité pour ajuster correctement la luminosité tout au long de l’année et surtout en période de préparation à l’élevage.

L’inconvénient d’un chalet, c’est la différence de température entre la saison estivale et hivernale. Ce qui a pour inconvénient de dilater ou contracter le bois du chalet. Il était donc impératif lors de sa conception de ne rien fixer aux murs et de prévoir un écart entre le sommet des volières intérieures et le plafond. Les canaris supportent bien le froid, par contre là ou ils sont le plus sensibles, c’est aux courants d’air.

Le taux hygrométrique est régulé à l’aide d’un déshumidificateur d’air. Sans ce dernier, l’humidité ambiante surtout en hiver, est trop importante et accentue les problèmes respiratoires des oiseaux, mais aussi la prolifération de bactéries. L’élevage des canaris requiert un taux d’humidité entre 65 et 70 %.

Pour obtenir un air sain et renouvelé, j’utilise un purificateur d’air qui a pour but de réduire l’exposition des polluants présents dans la pièce (produits chimiques ou allergènes). De chaque coté du chalet, des grilles de ventilation permettent de faire circuler l’air extérieur dans la pièce.

Au centre de la pièce, on retrouve le déshumidificateur d’air, le purificateur d’air, le diffuseur d’huiles essentielles et la radio. 10.jpg

Ces 4 paramètres importants sont à prendre en compte lors de la réalisation d’une pièce d’élevage.

Les 3 volières intérieures 6.jpg

Les mâles sont séparés des femelles lors de la saison de repos. 7.jpg

Alimentations et Soins

Le choix d’une bonne alimentation est crucial pour garantir un régime équilibré à nos protégés. J’utilise avec succès les mélanges de graines de chez BEYERS, et plus précisément le mélange canari sans navette ou j’ajoute 1 kg de graines de santé par sac de 20 kg. La ration quotidienne par oiseau est d’une cuillère à café, équivalent à 6 grammes. Il est inutile de surdoser la nourriture, car le canari sélectionnera ses graines préférées et laissera de coté les autres. Les oiseaux ont à leur disposition du Grit et du Charbon de bois en permanence. Une à deux fois par semaine, un peu de verdure récoltée dans le petit potager confectionné spécialement pour les oiseaux, on y retrouve salades, chicorées, onagres, ….

Utilisée quotidiennement, la desserte me permet de nourrir les canaris plus aisément. 13.jpg

En période de repos, les canaris bénéficient de deux fois par semaine, de la pâtée aux œufs de la marque Cédé Morbido mélangé à du Breedmax (10 mesures pour 1 kg de pâtée) et en pleine saison de reproduction, la pâtée est donnée à volonté.

L’eau du robinet est renouvelée quotidiennement dans les abreuvoirs et ceux-ci sont nettoyés un jour sur deux.

J’ai confectionné un petit potager spécialement pour les oiseaux. 5.jpg

Le nettoyage des cages et volières est effectué une fois par semaine. J’utilise un produit désinfectant (Bird Well Super) pour les accessoires.

Une fois par trimestre, je traite les canaris contre les poux en appliquant une goutte de Frontline dans la nuque de l’oiseau à l’aide d’un coton-tige, ce produit est utilisé à la base pour les chats et chiens.

Les canaris (Jaune et Agate Opale Blanc) profitent de l’extérieur. 4.jpg

Projets futurs

Les idées ne manquent pas, mais le facteur ‘temps’ est souvent l’élément dissuasif qui vient contrer les éventuels projets. Toujours est-il que j’aimerai à l’heure actuelle, me perfectionner dans l’élevage des Lipochromes Jaune.

Quelques couples lors de la reproduction 2009. 14.jpg

Conclusion

Une pièce d’élevage se doit d’être fonctionnelle et bien agencée. Elle est le reflet de chaque éleveur, car n’oubliez pas que c’est aussi votre carte de visite. Il est important que vous vous sentiez bien à l’intérieur de celle-ci ainsi que vos locataires.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la réalisation de la pièce d’élevage, je vous invite à consulter mon site Au Paradis des Canaris, ou j’en parle plus en détails : http://www.apdcanari.com/

Article rédigé par Cédric Courbois

- page 1 de 5