Tu veux monter ou descendre la page ?

jeudi, juin 5 2008

Le Tarin des Aulnes

Le tarin des Aulnes (Carduelis spinus)

Petit passereau robuste, pesant entre 10 et 14 grammes, d'une longueur de 12 cm, il est sociable et grégaire et se déplace en groupes. Le mâle a une livrée chatoyante : calotte et menton noirs, le reste de la tête est verdâtre avec des rayures jaunes plus ou moins marquées, croupions, barre alaires, raie derrière l’œil et rectrices externes sont jaunes ; le dos est verdâtre ; les flancs striés de brun. Son bec est allongé, large à la base et pointu à l’extrémité, brun dont l’extrémité est noir. Sa queue est fourchue, courte et de couleur noir. La femelle plus terne (gris-vert), sans bavette ni calotte noires, toutes les marques jaunes sont moins accentuées et plus pâles, le plumage rayé sur la face ventrale est blanchâtre.

Il est plus facile à observer en hiver, où ils descendent en bandes des pays nordiques en quête de nourriture.

Mâle classique

Femelle classique

Biotope

Les tarins apprécient les zones boisées claires de conifères (épicéas), à proximité d’un cours d’eau. Hors période de reproduction, on peut les apercevoir dans les jardins peuplés de bouleaux ou d’aulnes.

Parade nuptiale

Il effectue des trajectoires en planant, entrecoupées de piquées soudaines et de changements de direction, tout en émettant des cris (aigus et perçants) d’appels continus

Nidification

Ils font une à deux couvées par an. Ils se reproduisent au printemps, et construisent un nid profond en forme de coupe sur de hauts arbres. En captivité, la femelle choisira un endroit élevé, à l’abri de l’humidité.

Ce nid est constitué de radicelles, de brindilles, de lichens, de mousses et de toiles d’araignées, de plumes et de duvet. Entre avril et juin, la femelle va couver 3 à 6 œufs bleuâtres, maculés de petits points noirs ou de traits rouge-brun, pendant 11 à 13 jours. La couvaison commence souvent après la ponte du troisième œuf. Seule la femelle couve, nourrie sur le nid par le mâle. Le mâle aide la femelle pour nourrir les jeunes qui quitteront le nid âgés de 2 semaines.

En captivité le baguage devra s’effectuer vers le 5ème jour. Ils seront autonomes à 4 semaines. Les jeunes des deux sexes ressemblent à la femelle adulte.

Alimentation

Il se nourrit de semences de conifère et de graines de bouleaux, de plantes herbacées telles que le chardon, le pissenlit ou la reine des prés... Ce petit acrobate se nourrit souvent la tête en bas. Il aime aussi les insectes, les bourgeons et les jeunes pousses.

En captivité il marque une préférence pour les graines oléagineuses (lin, niger..), graines de santé, graines germées, de la pâtée aux œufs en période de reproduction, tout comme les vers buffalos.

Liste de ses prédateurs

Pies, corbeaux, geais, souris et autres mustélidés qui pillent les nids que ce soit pour les œufs ou les oisillons.

Répartition

Il existe 2 populations, une vivant en Europe et l’autre en Asie orientale. Les tarins observés en Belgique sont principalement des migrateurs de passage et des hivernants. Sa population est estimée entre 20 et 35 millions en Europe (déclin de 30 % en 10 ans.

Différentes mutations existantes :

  • Brun,
  • Agate
  • Isabelle
  • Vert clair
  • Brun clair
  • Ivoire

Femelle ivoire

Femelle brune diluée

Mâle vert dilué et femelle brune diluée

Mâle agate

Sources

- « A l’affut de nos oiseaux » Pierre de Stexhe Editions Mardaga, 2000. - « Chardonnerets, tarins – verdiers pinsons et autres oiseaux » G.Ravazzi, Editions de Vecchi, 1998.

- http://fr.wikipedia.org/wiki/Tarin_des_aulnes

- http://www.oiseau-libre.net/Oiseaux/Especes/Tarin-des-aulnes.html

- Revue AOB, novembre 2005

- Photos : http://www.elevage-indigenes.be/index.html

Article rédigé par Noelle

mercredi, mars 26 2008

La biologie des colombes diamants ou géopéliers diamants

Nom latin : Geopelia cuneata

Aspect général :

D'une taille de 18 à 20 cm, dont 10 cm pour la queue, la colombe diamant est la plus petite colombe du monde. Elle pèse environ 40 grammes. Cet oiseau se caractérise par les petites taches blanches présentes sur les ailes, qui font penser à des diamants. La colombe diamant présente un cercle oculaire allant de l'orange au rouge vif. En général, celui du mâle est plus large et plus rouge que celui de la femelle, mais il faut connaître pour cela l'âge des oiseaux ; en effet, les juvéniles présentes un cercle oculaire orangé et fin. Pour sexer de façon définitive cet oiseau, seul le mâle fait la roue, à la manière du paon.

A l'état sauvage, la colombe diamant a un plumage gris souris. La tête, le cou et la poitrine sont d'un gris bleuté, tandis que son ventre est d'une couleur crème. Les ailes, le dos est la queue sont d'une couleur gris-brun, les ailes ayant toujours comme caractéristiques les diamants blancs. Les pattes sont roses et le bec gris.

Ils existent différentes mutations chez les colombes diamants :

  • Argenté (gris clair)
  • Brune
  • Rouge
  • Isabelle
  • Gris à croupion blanc
  • Argenté à croupion blanc
  • Gris queue blanche
  • Argenté queue blanche
  • Etc…

Le croupion blanc modifie peu la couleur de l'ensemble du plumage, mis à part le croupion et la base de la queue qui deviennent blanche.

La mutation queue blanche provoque un dévalement de la queue jusqu'à son extrémité. L'ensemble du plumage semble plus clair.

La colombe diamant se bague en 3,5 mm.

Résultat d'accouplement avec la mutation « croupion blanc » et « queue blanche » :

  1. Sauvage X sauvage = 100% de sauvages
  2. Croupion blanc X sauvage = 50% de croupions blancs, 50% de sauvages
  3. Queue blanche X sauvage = 100% de croupions blancs
  4. Queue blanche X queue blanche = 100% de queues blanches
  5. Croupion blanc X croupion blanc = 50% de croupions blancs, 25% de queues blanches, 25% de sauvages
  6. Croupion blanc X queue blanche = 50% de croupions blancs, 50% de queues blanches

Colombe diamant phénotype sauvage:

Colombe diamant grise croupion blanc:

Colombe diamant gris croupion blanc à gauche de la photo ; colombe diamant gris queue blanche à droite:

Colombe diamant queue blanche:

Couple de colombe diamant (femelle phénotype sauvage, mâle gris queue blanche):

Habitat :

A l'état sauvage, la colombe diamant vit en Australie, localisée surtout dans les régions semi-arides, près d'un point d'eau.

En captivité, elle doit être logée de préférence dans une grande cage ou, encore mieux, dans une volière où elle pourra s'ébattre pleinement. Cet oiseau s'est bien acclimaté dans nos régions, pouvant résister à des températures négatives, à condition bien sûr de ne pas être en plein courant d'air et d'éviter les chocs thermiques. Si la volière possède suffisamment d'espace, plusieurs couples pourront y être logés. La colombe diamant étant un oiseau pacifique, il y aura peu de bagarres entre les mâles.

Nidification :

La période de nidification commence généralement à partir du printemps. Le cercle oculaire du mâle devient à ce moment là plus rouge et plus épais. Pendant la période nuptial, le mâle va commencer à roucouler et à faire la roue autour de la femelle. Cette dernière peut lui répondre en roucoulant également, mais son cri est beaucoup plus faible que celui du mâle. La becquetée est aussi un signe de pré-accouplement.

Le nid utilisé est un nid type canari, garni la plupart du temps de fibre de coco, de charpie, de plumes, etc… La colombe diamant n'étant pas un as de la construction de nid, il est conseillé de l'aider en consolidant le nid.

Deux, voir trois couvées peuvent être réalisées. Il n'est pas conseillé d'en faire plus, afin d'éviter de fatiguer le couple, notamment la femelle. Cette dernière pond à chaque couvée un ou deux œufs d'une couleur crème. La durée d'incubation dure 12 à 14 jours, les œufs étant couvés par les deux parents. A la naissance, les oisillons présentes un fin duvet. Ils sont nourris par les deux parents d'un lait spécial qu'ils fabriquent à partir de leur jabot. Au bout de quelques jours, les premières plumes apparaissent. Vers le 5-6ème jours, les oisillons peuvent être bagués avec une bague de diamètre 3,5 mm. Quinze jours après leur naissance, les oisillons sont déjà prêts à quitter le nid, restant souvent au sol avant d'aller commencer à se percher quelques jours après leur sortie du nid. Ils sont encore nourris par les parents, notamment par le père, jusqu'à l'âge de 40 jours environ.

Nourriture :

La colombe diamant se nourrit le plus souvent au sol. Dans la nature, elle cherche diverses graines, se nourrissant également d'herbes et d'insectes.

En captivité, un mélange exotique peut lui convenir. Pour ma part, je leur donne un mélange pour canaris avec, de temps à autre, du millet en grappe et des fruits.

Les expositions :

Si vous êtes déjà aller visiter une exposition, vous avez surement constater que peu de colombes diamants sont présentes. Pourquoi ? Tout d'abord, il est plus ou moins difficile de bien connaître les différentes classes de ces oiseaux. De plus, la colombe diamant peut s'abimer dans les cages concours, notamment au niveau de sa longue queue. Il faut également qu'elle soit bien habituée à sa cage concours, de façon à ne pas s'affoler lors des expositions. Enfin, la plupart des organisateurs regardent d'un mauvais œil cet oiseau (tout comme les cailles d'ailleurs), apparenté à tort aux volailles, et craignant la grippe aviaire. Certains mettent même à part ces oiseaux, leur réservant une petite salle, qui peut se situer près de l'entrée (bonjour les courants d'air !) ou bien tout au fond de la salle, qui est fort peu visité et faisant ainsi très peu connaître ce magnifique oiseau.

Si vous désirez exposer cet oiseau, n'oubliez pas de l'enloger dans la cage adéquate. Ainsi, la colombe diamant doit être exposée dans une cage type K2 (dimension : 42x20x30), et non dans une cage pour canaris couleurs ! De plus, la colombe diamant ayant une mauvaise vue, il est conseillé de l'enloger quelques semaines avant les concours dans sa cage (au moins trois semaines avant). Pour éviter qu'elle ne s'abime la queue, certains éleveurs la serre avec de l'urgo en protégeant surtout son extrémité.

Cage concours type K2 utilisé pour exposer les colombes diamants. Les dimensions sont de : 42x20x30:

Nette différence de taille entre la cage concours pour canari couleur et celle pour colombe diamant ; il ne faut donc pas se tromper de cage en enlogeant les colombes diamants.

Auteur de l'article et des photos : JONAS Grégory.

Retrouver cet article sur ce blog: http://leparadisdesoiseaux.blog4ever.com/

- page 1 de 8